I. I. I. I.
International Institute for Important Items
Louise Hervé & Chloé Maillet


 
 

The Diorama Effect
Performance and screening, Zero Budget Biennial – by Chris Sharp and Joanna Fiduccia, Carlos Cardenas Gallery, Paris, 2009
 

Exclusively for the Zero Budget Biennial, Chloé Maillet and Louise Hervé presented three spectacular, low-budget dioramas, respectively concerning a scientific experiment conducted by tennis players, eusocial insect colonies (on Earth and on the Moon) and travel agencies.

 

Un Intérêt légitime pour le diorama
Performance et projection de film, Biennale Zero Budget – un projet de Chris Sharp et Joanna Fiduccia, Galerie Carlos Cardenas, Paris, 2009
 

« Darwin s’intéressait beaucoup aux fourmis, comme le montre son étude dans le chapitre VIII de L’origine des espèces. Il s’était en particulier intéressé à une espèce particulière la formica sanguinea, qui vit dans les parties méridionales de l’Angleterre. Ce qui intéressait Darwin dans l’étude de cette espèce particulière, c’était son «instinct esclavagiste». Et l’on sait combien Darwin au retour de son tour du monde, bouleversé par la condition des esclaves en Amérique latine, s’était déclaré profondément antiesclavagiste. Les fourmis de cette espèce sont la particularité de capturer les nymphes d’une autre espèce plus petite, les formica fusca, qui deviennent leurs esclaves et subviennent à tous leurs besoins. L’interdépendance entre les deux espèces est si forte que les formica sanguinea en sont venues à ne plus pouvoir se nourrir seules, sans l’aide des formica fusca. L’organisation sociale de ces fourmis est donc excessivement spécialisée : la reine ne s’attelle qu’à la reproduction, des ouvrières ne font que capturer des nymphes de formica fusca, et les esclaves nourrissent la communauté. Cet aperçu passionnant de sociétés d’insectes extrêmement performantes—les êtres vivants en société ne représentent que 5% de toutes les espèces—a bien entendu fasciné les contemporains de Darwin, comme par exemple H. G. Wells dans l’un de ses meilleurs romans : Les premiers hommes dans la Lune.

 
En exclusivité pour la Biennale Zéro Budget, Chloé Maillet et Louise Hervé présentèrent successivement trois dioramas spectaculaires et à petit budget, ayant respectivement pour thèmes une expérience scientifique conduite par des tennismen, les colonies d’insectes eusociaux (sur Terre et sur la Lune) et les agences de voyage.